Oui cela fait longtemps que je n'ai pas posté et je viens avec un petit post un peu particulier cette fois-ci. Je traînais sur YouTube pour trouver des chansons afin de rafraîchir ma playlist du téléphone quand je suis tombée sur cette chanson et surtout de ce clip de Lady Gaga. Avant de vous en parler plus, je vais vous laissez le regarder. Attention, de part les choses racontées et montrée, ce vidéo-clip peut s'avérer très choquant.

Lady Gaga - Till It Happens To You

Bon, vous savez très bien si vous avez lu mon post sur Unfrieded que mélanger 7ème art et prévention, pour moi c'est pas la meilleure idée du siècle. Mais cette vidéo m'a profondément émue, mariée à cette chanson. Donc, premièrement on va parler de la vidéo en elle-même et des actions révoltantes qu'elle dénonce. Puis nous parlerons de la porté médiatique et des actions en elle-mêmes.

Donc, je disais que je suis tombée un peu au hasard sur cette vidéo et à peine avais-je cliqué sur la miniature que je ne pouvais détacher mon regard de mon écran. La réalisation nous plonge dans l'action, on veut absolument savoir ce qu'il s'est passé et comment la situation dramatique va se terminer. Alors, vous vous éclairer. La vidéo est divisée en cinq parties. La première nous informe du caractère dramatique du message envoyé dans ce sujet avec la phrase d'accroche (excusez ma piètre maîtrise de la langue anglaise, n'éistez pas à me corriger dans les commentaires) : le contenu graphique suivant peut troubler émotionnellement mais reflète la réalité de ce qui se passe dans les campus universitaires. On y va pas par quatre chemins, on dit directment que le spectateur va être troublé, ce qui déporte l'attention de ce dernier sur autre chose que son propre trouble. Il ne fait plus attention à lui-même mais aux personnages. Ensuite, nous pouvons voir trois femmes vivant dans le campus universitaires, tout se passe bien pour elles, les jeunes femmes font la fête, composent de la musique, etc. Puis un élément dramatique occupe toute la troisième partie. Cet élément est mis en valeur par des changements rapides de points de vue de la caméra, par des images rapides, utilisant beaucoup de zoom et de flou. Nous retrouvons ensuite lors de la quatrième partie ces femme meurtries, se détestant avec leurs proches qui arrivent peu à peu à les faire renaître. Une cinquième partie faisant symétrie avec la première (texte blanc sur fond noir, sobriété) avec des textes où sont insérées des études (une femme sur cinq subit des violences sexuelles [...]  ) un message d'aide (appelez ce numéro (+ numéro + nom d'une association luttant contre ces violences) pour de l'aide). Et tout ceci dans une sobriété (étonnante de la part de la Lady Gaga) offerte par l'utilisation du noir et blanc.

Ensuite, les messages. On suit quatre femmes tout à fait normales. La première compose, les deux amies sortent pour danser et une autre se cache d'être une femme. Celle qui compose reçoit une visite d'un ami qui se transforme vite en agression sexuelle. Les deux amies se font droguer et se font violer par un homme qu'elles croyaient clin. La dernière est découverte, lorsqu'elle fait sa toilette, par un homme qui finit par la frapper et la jeter contre les sanitaires universitaires. Tous ces plans sont choquants, car on commence par se demander comment une situation banale pour la jeune femme qui fait sa toilette et plutôt joyeuse pour celle qui reçoit une visite amicale et les deux amies qui sortent pour s'amuser, peuvent tourner si rapidement au cauchemar. Et c'est d'autrement plus choquant que l'on sait que ces violences sont réelles ! Mais, après de longues épreuves, beaucoup de temps où ces femmes se détestent, leurs proches réussissent à leur redonner le courage de renaître, plus fortes. Mais, je me pose une question, pourquoi est-il nécessaire qu'une artiste aussi médiatique, connue pour être appréciée ou pour le contraire, en fasse une chanson et une vidéo aussi choquantes pour qu'on se rende enfin compte que ces actes sont inhumains ? (aussi bien sur des femmes que sur des hommes, n'oublions pas que les femmes, bien que premières touchées, ne sont pas les seules victimes) Pourquoi ? Je me le demande bien. Pourquoi fallait il quelqu'un pour faire la morale ? Pourquoi est ce que ce n'était pas évident ? Pourquoi y a-t-il toujours des gens pour trouver ces actes normaux ? Mais, et ce qui est bien voir même génial, c'est que lorsque l'on cherche YouTube dans Google, on tombe directement sur le lien de cette vidéo. La miniature mise est accrocheuse, on y voit une femme souffrir. Mais enfin ! Pourquoi est-ce qu'il faut que les gens souffrent pour qu'enfin on s'intéresse à eux ? Excusez moi, cette vidéo m'a révoltée. 

Bref, j'ai apprécié le geste et la vidéo (d'autant que la musique me plaît beaucoup) mais elle a fait ressortir cette affreuse vérité : a) il faut que les gens souffrent pour qu'on s'intéressent enfin à eux (cela se vérifie dans tous les domaines, par exemple les réfugiés Syriens) et b) il y a encore des gens assez cons pour infliger de la souffrance gratuitement, à des victimes tirées au sort... C'est triste.